Version bêta! On veut vos commentaires : beta@caligram.com

L’Algérie, une «nation musulmane»? : État, islam, patriarcat et militantismes contemporains

Gratuit
mercredi 15 mai 2019
15 h à 17 h
UQAM - Pavillon Hubert-Aquin (A)
A-5020
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (QC) H2L 2C5
Carte du lieu

Fabienne Samson est anthropologue à l’IRD, habilitée à diriger des recherches (HDR), et directrice de l’IMAF (Institut des Mondes Africains). Après plus de quinze ans à travailler sur des groupes islamiques et chrétiens au Sénégal et au Burkina Faso, afin de saisir leurs rôles et enjeux dans les transformations contemporaines des sociétés ouest-africaines, elle s’intéresse actuellement aux pratiques islamiques dans l’Algérie post-décennie noire et à leurs impacts dans les espaces privés et publics. Elle a publié plusieurs ouvrages (dont Les marabouts de l’islam politique, Paris, Karthala, 2005 et Des musulmans dans une Église chrétienne, PUB, 2019).

En Algérie, l’islam est historiquement lié à la construction et à l’unification de la nation. Il prit, sous la colonisation française, un caractère politique toujours actuel – l’État indépendant étant confessionnel – et devint un élément essentiel des revendications nationalistes. De type « réformiste » hérité de Ben Badis, l’islam dominant et officiel norme aujourd’hui la vie sociale, s’adapte au conservatisme patriarcal et sature, depuis la décennie noire, les espaces publics définis comme lieux de visibilité mais également de débat et de politique.

La conférence exposera cette politisation du religieux, de la colonisation française à nos jours, pour aborder la question des processus contemporains de « réislamisation » mis en œuvre depuis les années 1980/1990, traduits par un très fort contrôle social par le religieux dans un contexte de réactivation des valeurs patriarcales. Seront alors abordées les réactions actuelles de la société civile, mettant en lumière les antagonismes profonds entre les tenants d’une Algérie conservatrice, patriarcale et confessionnelle, et les divers militants, féministes, laïcs ou simplement « progressistes » qui souhaitent une Algérie plus mixte d’un point de vue genré. La conclusion sur les événements récents permettra de réfléchir sur les enjeux sociaux qui se jouent actuellement au-delà des bouleversements politiques.

 

 

Mercredi le 15 mai 2019
15:00 – 17:00
Université du Québec à Montréal, pavillon Hubert-Aquin
Local : A-5020 

Caligram Pro

Diffusez facilement et efficacement les événements de votre organisation.

En savoir pluschevronRightCreated with Sketch.